C’est la rentrée!

Comme un air de rentrée des classes pour cette première semaine de la saison 4 du cru 2019. Comme pour toute rentrée des classes, on est impatient de revoir des têtes que l’on n’a plus vu depuis un moment. Comme pour toute rentrée des classes, on appréhende de retomber sur les tyrans de la cour de récréation. Comme pour toute rentrée des classes, on attend de découvrir de nouvelles matières et de savoir dans quelle classe on va tomber.

Celle(s) qu’on est content de revoir

Pour commencer, quel bonheur de redécouvrir les GT1. Des voitures fabuleuses tombées dans l’oubli depuis l’avènement des GTE sur iRacing. Des voitures certes impressionnantes de prime abord, à manier avec subtilité d’autant plus qu’elles nécessitent désormais quelques tours pour chauffer leur gommes en version NTM7. Mais une fois la température optimale atteinte, il est permis de se focaliser sur un concentré de sensations. Essayer la Corvette C6.R et son vrombissement ou bien l’Aston Martin DBR9 et son hurlement, c’est succomber. Certain d’entre nous, accompagnés d’autres irréductibles ont déjà coché leurs vendredi soirs 21h45 pour la saison à venir. 26 participants pour ce premiers opus; plus encore la semaine prochaine? Rejoignez-nous!

Les mauvais garçons

Pour ce début de saison en iELMS, Aymeric Blomme fait son retour dans sa série de prédilection. A deux reprises membre d’un équipage figurant sur la boîte en fin de saison, le Nordiste pousse fort au sein de la VEC pour rééditer cette performance. Toujours aussi confiant au volant de la Ferrari 488 GTE, il entraîne Lionel Blondiau dans son aventure sur les 6h de Road America, samedi soir. Les retrouvailles avec certains « bad boys » du LMP1 auront donné quelques sueurs froides et poussées de sang chaud à nos deux pilotes mais la course s’achèvera malgré tout à une très belle cinquième place dans un top split au SOF suffisamment élevé pour inscrire de gros points dans la perspective du championnat. Rebelote le Dimanche avec Philippe Gaillard et Sebastien Reithmuller cette fois, en split 2. Aaah quand on aime… ça vaut bien la peine de subir quelques désagréments.

La petite nouvelle

Attendue telle l’arlésienne par nombre de membres d’iRacing, il aura fallu attendre cette fin d’année 2019 pour assister à l’arrivée d’une voiture de tourisme digne de ce nom. Véritable religion outre-manche auprès des amateurs de sport auto, le BTCC peut a priori laisser circonspect de par ses caractéristiques. Des voitures pas franchement puissantes, pas franchement légères, un ABS, tout ceci dans des tractions. Pas de quoi rêver donc. Grave erreur!

Prise en main par Alexandre Godefroy et Flavien Fouque dans une des ligues estampillées Apex Online Racing, l’Audi RS3 TCR produira à n’en pas douter des courses pare-chocs contre pare-chocs voire portières contre portières une fois que la plupart des pilotes aura pris en main l’engin. Il est vrai qu’une voiture plus solide que d’accoutumée et des incidents visiblement plus cléments en cas de contacts ont eu tendance à entraîner des comportement dignes d’une cour de récréation plutôt que d’un circuit automobile pour cette première manche du TCC mais gageons que l’excitation des premiers instants s’estompera rapidement pour laisser la place à du beau spectacle…

Et toi t’es dans quelle classe?

Question primordiale! Est-ce qu’on va se retrouver avec les copains? Est-ce qu’on va tomber dans une classe de surdoués? Désillusion pour Alexandre Godefroy et Sylvain Moraine en ligue GTE de l’AOR, ils vont devoir trouver un moyen de ne pas traîner au fond de leur classe. La faute à des performances jugées au dessus du niveau de leurs camarades du Pro-Am sur les saisons précédentes, les voilà qui catapultés dans la cour des grands. Surprise!  Les organisateurs se laissent certes deux courses pour observer leurs ouailles mais il faudra certainement trouver des dixièmes sous le tapis pour nos deux néo-Pros.

Sur cette première course on aura vu un concurrent se crasher dans Philippe Gaillard qui avait pourtant réussi à éviter de se crasher en évitant un crash devant lui. On aura vu le PC de Flavien Fouque se crasher. On aura vu Alexandre Godefroy manquer de se crasher pour son retour dans cette ligue, mais sans rien toucher. On aura vu Sylvain Moraine se cracher dans les mains pour gagner 14 positions! A.G