Une année de ligue

Participer à une ligue c’est adopter un état d’esprit. C’est mettre de côté les questions d’iR, de splits, de SOF, de « je ferais mieux à la prochaine session » et dans certains cas, les « drop weeks » sont même de lointains souvenirs. La compétition se passe ici et maintenant, vos adversaires directs sont sous votre nez et vous vous connaissez presque par cœur à force de batailler semaine après semaine. Pas le droit à l’erreur en somme. Un peu comme un « special event » hebdomadaire (ou mensuel selon les ligues) avec un championnat en ligne de mire. On retrouve évidemment des niveaux de compétitivité extrêmement élevés dans certaines séries officielles d’iRacing mais il y a en ligue privée cette petite touche de réalisme supplémentaire.

C’est à n’en pas douter ce qui séduit en partie les plus assidus de nos pilotes au sein de ce championnat depuis maintenant quatre saisons. Il convient naturellement d’ajouter la qualité de l’organisation fournie par les équipes d’Apex Online Racing. Assurer plus de 40 courses en un an avec 30 à 50 pilotes en piste et faire que globalement les choses se passent bien… Chapeau!

Côté sportif, après un départ en fanfare avec plus de 70 demandes d’inscriptions, la participation aura tout de même pâti des congés du mois d’Août, comme on pouvait s’y attendre. La densité, le niveau et l’assiduité dans la catégorie Pro-Am qui nous est chère seront malgré tout resté élevés. Dans nos rangs, ce sont au final trois pilotes qui auront bouclé cette saison 7 malgré une période estivale plus ou moins étendue.

Et une nouvelle breloque

Sylvain Moraine (P11 général, P3 Pro-Am)

Une saison pour apprendre, une saison pour briller. Passé maître dans l’étude du comportement de sa RSR durant l’exercice précédent, Sylvain a cette fois lâché les chevaux. En tête de la catégorie Pro-Am à mi-saison après une série de podiums et une victoire, l’espoir d’un nouveau titre pour la VEC était légitime. Deux points en trois courses au moment où ses adversaires sur-performaient et les rêves se sont volatilisés…

A l’entame de la douzième et dernière manche le Sarthois pointait malgré tout troisième ex-æquo, à quatre points de la deuxième marche. Soucieux de maintenir le suspense auprès de sa Twitcherie, Tiffo allait s’arranger pour se retrouver dernier après le premier virage alors qu’il s’envolait à portée de fusil de ses concurrents. Reparti en mode guerrier, il allait les gratifier d’une superbe remontée, profitant au passage de l’abandon de son voisin sur la troisième marche du podium. Arrivé P7 de sa catégorie, il s’assurait ainsi la médaille de bronze du classement Pro-Am pour cette saison. Bravo!

Philippe Gaillard (P24 général, P13 Pro-Am)

Prendre des vacances, quelle idée? Le résultat global de Philippe a peut-être souffert de ces quelques semaines de farniente. Fidèle à son tableau de marche depuis maintenant quatre saisons, lorsqu’on l’a vu au volant c’était presque systématiquement pour marquer des points dans sa catégorie comme au général et bien souvent dans la première moitié du tableau. On notera également sa chevalerie à deux reprises pour permettre à Sylvain de grappiller des points qui se seront probablement avérés précieux au moment de faire les comptes.

Sébastien Reithmuller (P36 général, P17 Pro-Am)

Comme de nombreux pilotes, Seb aura lui aussi profité de l’été pour aller se faire dorer la pilule. Saison plus compliquée pour lui malgré tout mais qui a bien failli se finir en apothéose. Parti P19 lors de la dernière manche, il a par la suite affiché un rythme diabolique au volant de sa Ferrari pour pointer un certain temps dans le top 10, alignant des tours dignes du top 5. Visiblement à l’aise avec sa 488, celle-ci allait malheureusement se montrer rétive au passage d’un vibreur, offrant aux supporters de « Reith » le crève-cœur de la soirée.

Pour des raisons diverses, Flavien Fouque et Jérémy Hoppé ont abandonné en cours de saison. Pour revenir plus forts?

Pour le reste, félicitations à Djawad Karoni qui de l’aveu même du champion en titre Dan Sosulski, a tout simplement survolé cette saison pour le classement général. Les titres Pro-Am et Am reviennent quant à eux à Alex Bennett et Victor Mateos.

Demandez l’programe!

Une année donc. Une année de victoires et d’échecs. Une année de plaisir et de frustrations. Une année de respect, souvent et de colères, parfois. Bref, une année de compétition. Trois titres Pro-Am, un titre Am, un vice-champion Pro-Am et un médaillé de bronze dans la même catégorie. On en veut encore? Evidemment! Sylvain Moraine tentera de maintenir sa courbe de progression, Philippe Gaillard, en tôlier, rempilera pour une cinquième saison consécutive, Flavien Fouque visera un peu plus le damier et peu un moins le béton et Alexandre Godefroy fera son retour après une saison sabbatique.

Les trois derniers cités s’attaqueront en prime à d’autres ligues organisées par Apex Online Racing. Philippe s’attaquera au championnat F3 alors que Flavien et Alex s’essaieront au Touring Car Championship. La compétition commence dès les phases d’inscription et la rapidité de certains a relégué Sebastien Reithmuller sur la liste des réservistes pour la ligue GTE, mais nul doute qu’on le verra en piste au cours de la saison.

Comme toujours, les courses seront diffusées et commentées sur Youtube par les équipes de l’AOR et vous pourrez retrouver Tiffo sur Twitch, au volant de sa RSR. Rendez-vous le 12 Septembre à Laguna Seca pour l’inauguration du TCC, le 13 à Suzuka pour le lancement de la saison 4 de la F3 et le 16 à Road America pour le GTE.

A.G