Un nouveau champion VEC en Pro-Am?

Comme toujours, ce championnat a fait le plein avec une cinquantaine de pilotes en piste chaque lundi soir. Pros, Pro/Am et Am s’affrontent sur douze courses de 80 minutes avec un calendrier mixant les circuits de l’IMSA et de l’iLMS.

Le VEC-Simracing engage moitié moins de concurrents pour cette saison estivale de ce championnat qui nous a si souvent sourit jusqu’ici. Pour autant et malgré l’absence de nos pilotes ayant précédemment brillé en catégorie Pro-Am, notre présence pourrait une nouvelle fois être remarquée.

En effet, après une saison 6 discrète passée à étudier en profondeur la mise au point de sa Porsche 911 RSR, Sylvain Moraine a désormais pris la pleine mesure de sa monture: trois deuxièmes places et une victoire de catégorie lors des six premières courses. Sylvain se positionne ainsi en tête des Pro-Am avec deux longueurs d’avance sur son dauphin du moment. Le trou est fait sur le reste de la concurrence mais attention, deux « drops weeks » seront tout de même déduites en fin de saison. Ca n’est pas le moment de baisser la garde. Au passage, le Sarthois se permet d’intégrer le top 10 au général avec quatre arrivée dans les points. La catégorie Pro-Am étant de loin la plus fournie et la plus disputée, nulle doute que les caméras suivront régulièrement la RSR Magenta. Forza Tiffo!!

Pour sa quatrième saison de suite dans ce championnat, Philippe Gaillard a fini par délaissé le flat 6 allemand pour le V8 italien. Pas facile de changer de matériel après tant d’épreuves mais visiblement l’adaptation se passe plutôt bien. Pour preuve, après avoir flirter avec le podium lors de la manche inaugurale, Philippe s’est depuis classé à trois reprises dans le top 10 de la catégorie Pro-Am et aux environs du top 20 au général. De quoi redresser la barre après une saison 6 un peu en-deçà?

Lui aussi présent depuis la saison 4, Sébastien Reithmuller a emboîté le pas de son compère Cyan en revenant du côté de Maranello. Avec deux semaines de vacances, Seb a de fait déjà inscrit ses « drop weeks ». Pour autant, on l’a déjà vu à deux reprises dans le top 10 de la catégorie et il reste sur son meilleur résultat de la saison lors de la dernière course à Philip Island qui n’est pourtant pas le circuit qu’il connait le mieux. Encourageant.

Les vacances… Elles tombent à pique pour Flavien Fouque. Après cinq départs cette saison, le damier ne s’est jamais offert à lui. Après avoir lui aussi décidé de changer de crèmerie en début de saison en optant troquant sa RSR pour la M8, on pouvait envisager cet opus comme celui du renouveau. L’incompréhension se maintient hélas.

Guère plus de réussite pour Jérémy Hoppé qui lui aussi peine à retrouver la ligne d’arrivée au volant de la BM après s’être battu pour le titre Pro-Am il y a deux saisons. Là encore, espérons que les vacances soient bénéfiques.

La deuxième partie de cette saison qui est à suivre en live sur le Youtube AOR officiel ou sur notre Twitch débute demain soir (29/07) aux environs de 21h sur le circuit de Road America.

A.G