Entre le réel et le virtuel, ce mois de Juin était d’une densité rare en matière de compétition. Aussi, les 6h du Glen qui pourraient supporter les mêmes critiques que l’Indy 500 par exemple, en terme « d’exceptionnalité », ne figuraient pas nécessairement en bonne place au calendrier des « special events » du VEC-Simracing.

C’était sans compter sur la rencontre au Mans, lors des 24h, de nos deux amoureux de BMW, Kévin Guilleux et Michael Thomas (personne n’est parfait mais ils sont pardonnés). Leur talent respectif est connu au sein de la team et durant cette semaine mancelle notre président s’est efforcé de jouer les entremetteurs entre ces deux pilotes aux tempéraments bien différents. De retour des terres sarthoises et dès les premiers tests, l’entente en piste est immédiate et l’association s’annonce prometteuse.

Engagée par la VEC-SIMRACING ORANGE chère à Kévin, et dans une robe spéciale rendant hommage à la marque à l’hélice, la M8 GTE se retrouve dans le split 4 sur 10 du créneau horaire le plus populaire sur les quatre au programme. Grâce à un bon chrono en qualifs et à un coup du sort, le breton s’élance en pôle du peloton GTE et la grosse Berta Munichoise ne lâchera pour ainsi dire plus les commandes en dehors des pitstops.

Malgré une avance qui ne fait que croître régulièrement, sur un circuit aussi populaire que Watkins Glen et avec des catégories peinant parfois à cohabiter, la principale préoccupation de nos  deux comparses sera donc de se sortir sans encombre du trafic. Mission accomplie jusque dans l’entrée de la dernière heure où Thomas ne pourra éviter une GT3 en perdition. Plus de peur que de mal, l’écart avec la concurrence est suffisant pour gérer jusqu’au damier. C’est donc par une victoire sur un « special event » que débute la collaboration de nos deux BMistes qui s’offrent le 23ème résultat sur un total de 753 GTE engagées sur l’ensemble des quatre courses.

Bravo Messieurs!

A.G

Kévin Guilleux

Déjà, très content de faire cette course puisqu’on a été chauffés au 24h du Mans et j’avoue que j’étais impatient de me mettre à l’oeuvre. On a fait un gros training cette semaine, j’ai jamais autant training, j’ai carrément fait un run complet pour voir l’usure des pneus…. du jamais vu pour moi.

Avec Thomas on arrive à s’entendre sur le setup. Peu avant la course on décide que ce serra moi au départ et durant le warm-up je fait un tour en mode qualif: 1.42.9, pas mal. Je me lance en qualif, 1er tour j’assure comme d’hab, au moins si j’me rate j’ai un tour chrono: 1.43.2. Je peux pas me contenter de ce tour, j’active le mode bourrin et je claque un 1.42.8 avec le cri de joie sur la ligne, ce qui me place 2ème sur la grille.

Je grid et là, au départ, pas de 1er…. On est donc en pôle position. Départ un peu fouillis mais je sort du 1er virage en 1ère position. J’attaque comme un fou dans les 1ers tours pour gapper, ce que je fait et je lâche la voiture à Thomas avec 10sec d’avance. Thomas fait un super relais et me lâche la voiture avec 10sec d’avance. Ensuite, je pars pour un double relais et j’arrive à prendre un gros gap sur ceux de derrière, je donne la voiture à Thomas avec 1min d’avance sur le 2ème et il finit le travail malgré une frayeur avec une GT3. Félicitation à lui pour le setup et la course, un vrai plaisir d’avoir roulé avec lui d’autant plus que l’on s’est vu au 24h du Mans.

Vivement la prochaine !!

Michael Thomas

Ma première endurance avec la M8… J’ai commencé le practice dès lundi, avec une première course IMSA le mardi. Sur la semaine j’ai fait 5 IMSA mais j’ai vu le drapeau à damier qu’une seule fois. Le rythme est bon, mais pas de réussite. Avec mon nouveau coéquipier on s’entend sans problème sur le setup, la voiture est excellente et nos rythmes respectifs sont très bon. On a testé et calculé qu’un double relais n’est pas rentable.

La course: Kéké fait un 2ème tour de qualification magique et part 1er. Bon départ, il a prévu suffisamment de gap avec les DP. Il crée un gap. Il me donne la voiture après 1h. Je rejoins la piste, je me retrouve dans un trafic très compliqué, un mix de GT3/DP/et de 2 GTE qui n’ont pas changé les pneus. Je réussis à reprendre la tête, et maintient le gap avec le 2ème qui a aussi changé les pneus. Je rends la voiture à Keke avec 10s d’avance.

Kéké fait les 2h qui suivent plein gaz, nos poursuivants qui mettent leurs pilotes n°2 n’arrivent plus à suivre son rythme. On a 2 mini contacts dans le trafic, mais la voiture fonctionne toujours parfaitement. Je reprend la voiture avec environ 1min d’avance, et encore 1h45 de course.
Je la joue très safe dans la trafic, mais malgré ça, à environ 55min de la fin, je percute une AMG qui part en tête-à-queue devant moi. Je pit le tour suivant pour un arrêt plus ou moins prévu. La voiture a perdu un peu de Vmax, mais la concurrence n’a pas un meilleur rythme. Je fini sans autre problème. Passé le drapeau à damier, j’enlève le TC et place quelques donuts sur la piste.

Superbe course, merci à mon coéquipier, merci au « Team Manager » de nous avoir réuni. Hâte de commencer la prochaine.